Profil Radhar

Finalités

Le profil Radhar est souvent vu comme un diagnostic managérial, ou comme un outil de développement, et certains s’en servent pour composer et favoriser un meilleur équilibre au sein de leur équipe. Nous sommes tous «câblés» différemment et au niveau de notre cerveau, cela se distingue par des préférences.
L’approche du profil Radhar® repose sur trois éléments:

  • l’utilisation d’un modèle sur les « Typologies cérébrales », grille de lecture des comportements humains qui s’appuie sur les sciences cognitives,
  • la description de la personnalité d’un individu par un regard sur un certain nombre de situations comme la prise de décision, la motivation, le stress, les conflits, la négociation, le leadership…
  • une restitution des profils adaptés à différents contextes : manager, entrepreneur, expert …

Témoignage

Jean-Louis CHUPIN, (PINDIERE SAS)
Au départ, j’ai dit oui à Thierry RENE pour le test, sans réelle conviction. En fait, l’outil RADHAR donne un résultat intéressant parce que factuel ! J’ai été étonné en lisant la synthèse : elle correspond plutôt bien à qui je suis, et ceci avec un questionnaire terminé dans un temps record.
C’est pour cela que j’ai demandé à mes proches collaborateurs de le réaliser aussi.
J’utilise le profil RADHAR pour les mettre dans une démarche de progrès individuel. Il nous aide aussi dans le dialogue de tous les jours parce que chacun se reconnaît dedans et, maintenant on comprend mieux les autres et surtout leur mode de fonctionnement.

Le profil Radhar, pour quelle finalité?

Pour une connaissance de soi

Nous nous «connaissons» depuis longtemps… et pourtant, paradoxalement, nous n’avons pas toujours une pleine conscience de ce qui nous motive.
Une étude réalisée par des RH montre qu’un tiers des salariés estime mal se connaître, et un sur deux pense ne pas être authentique au travail. Elle montre aussi que ceux qui se connaissent, semblent être moins stressés, plus performants car cohérents avec eux-mêmes.
Le profil Radhar aide à se connaître au travers : des traits de personnalité, de notre rapport aux conflits ou de notre mode d’action en situation de stress.

Avoir un bilan managérial

Comment connaître son style de leadership? Il existe des tests qui permettent de connaître son style de fonctionnement, par exemple, entre directif et participatif. Cela suppose avoir déjà été en situation managériale.
Le profil Radhar donne un regard pertinent même si vous n’avez jamais managé.
Cela veut dire qu’un accompagnement lors d’une prise de poste devient efficace, car s’appuie sur des éléments factuels.
Cela permet de passer plus rapidement à l’étape suivante, c’est à dire la mise en œuvre des différents styles et aussi l’adaptation à son interlocuteur.

Pour construire une équipe

Une équipe est plus riche de ses différences.
La tendance naturelle pourrait être de s’entourer de «clones», c’est à dire de personnes qui fonctionnent comme vous; tout cela pour simplifier le relationnel.
Gérer une équipe avec une personne complètement dans les nuages, vous qui avez besoin de concret et un autre collaborateur qui a besoin de tout comprendre, peut, si on n’y prend pas garde, être complexe à suivre.
Et pourtant, c’est vous donner toutes les chances d’être à la fois créatif, dans le concret et réaliste.

La transmission d’entreprise

Dans le cas d’une cession d’entreprise, le dirigeant se fait souvent accompagner par : son expert comptable, un avocat, un banquier.
Or deux éléments clés n’apparaissent pas dans les comptes : c’est la notoriété et les hommes.
Un moyen de transmettre des informations sur l’équipe est de donner le profil de l’équipe. Cela permet de savoir, après avoir soi-même réalisé son profil, de comprendre comment tout cela s’équilibre. Et, dès que l’équipe avance dans son ouverture, chacun comprendra mieux l’autre.

Regards sur l’outil

Nous sommes tous «câblés»
différemment et au niveau de notre cerveau, cela se distingue par des préférences.
Avant l’apport de l’imagerie cérébrale, de simples observations et des théories en psychologie le montre :
Préférences Innées
Droitier ou gaucher par exemple, ou notre adresse manuelle, ou encore notre facilité à se repérer dans l’espace, à mémoriser des images …

Pour être efficace, notre communication avec les autres peut nécessiter des démonstrations, ou bien, ce qui est attendu, ce sont des preuves, d’autres vont être sensibles à la sympathie et d’autres encore vont apprécier l’ouverture à un nouveau regard.
Derrière ces besoins de nos interlocuteurs se trouvent l’esprit logique et analytique, le rationnel, l’émotionnel ou encore l’intuitif.
Préférences Acquises
à l’image des drivers, par exemple «fais plaisir», nous avons remarqué très jeune que faire plaisir, était le moyen d’attirer l’attention.

Ces dimensions correspondent à des spécificités de notre cerveau. La neurophysiologie, éclairée récemment par la neuro-imagerie, a mis en évidence que chaque fonction cérébrale active des réseaux spécifiques de neurones impliquant diverses aires cérébrales.
En combinant ces préférences, analyse ou imagination et émotions ou rationnel, c’est à dire, cerveau gauche/droite et limbique/cortical se distinguent quatre types : gestionnaire – producteur – animateur – innovateur.
Votre profil personnel, sera mono dominant ou bi-dominant, croisé ou non, tri ou quadri dominants.
Ces derniers ont une multiplicité de choix intérieurs, ce qui peut amener des difficultés à décider et être des profils moins facile à cerner.

De là découle plusieurs dimensions :
  • L’analyse et la rigueur, «cerveau gauche», doté de la parole, et fonctionnant selon un Processus séquentiel,
  • l’intuition et l’imagination, «cerveau droit», celui du non verbal, et fonctionnant selon un Processus simultané,
  • les émotions et la mémoire, avec comme centre le cerveau limbique, le Pôle perception,
  • et le conscient et le rationnel, avec le cerveau cortical, le Pôle réflexion.

specimen

Faisons connaissance

Les champs suivis d'un astérisque (*) sont obligatoires :